Après les quilts Amish, nous sommes passées à quelque chose de très différent qui, pour moi, n'est pas du patchwork à proprement parlé mais c'est du tissu, de la recherche, de l'imagination.

On commence par le très coloré Danny Amazonas :

IMG_20180914_143656

IMG_20180914_143843

Danny Amazonnas pose des couches de tissus à bords bruts. En les associants il forme des images très colorées, ensuite tout est fixé avec un fil invisible. Je trouve qu'il a une maîtrise des couleurs impressionnante.

IMG_20180914_144108

Ce tableau est particulier car vu de près on ne voit que des carrés colorés, mais en se reculant ou en le prennant en photo, on voit apparître ce visage d'enfant.

Un autre travail où la technique est un peu similaire, pour un résultat complètement différend : les portraits de Dorte Jensen :

le préféré de Marie-Jo :

20180914_151034

IMG_20180914_150944

IMG_20180914_150839

pour mon fils César :

IMG_20180914_150908

Il faut vraiment avoir le nez dessus pour voir que c'est du tissu !

Elizabeth Elliott associe, quant à elle, technologie et tradition. Elle utilise un langage de programmation appelé " Processing ". Le code de programmation génère de façon aléatoire des motifs géométriques en fonction des paramètres saisis par l'artiste. Une fois qu'un design numérique a été sélectionné, elle le transforme en patchwork avec des méthodes traditionnelles.

IMG_20180914_150226

IMG_20180914_150242

IMG_20180914_150339

Pour finir, quelques photos des " Carnets sahariens " de Sophie Debazac :

IMG_20180914_114633

IMG_20180914_114642

C'est tout pour aujourd'hui. A bientôt.